fbpx

Reality check !

Décryptage mars 2021

Reality check !

L’étape la plus difficile d’un voyage reste le retour à la réalité! Après des mois de gesticulations pour tenter de redresser au forceps le tourisme national et le moral des opérateurs, il semblerait que l’heure du réalisme a sonné pour les super-VRP du tourisme national. Lors d’une sortie médiatique groupée au Club de L’Economiste, la ministre Nadia Fettah Alaoui, le PDG de Royal Air Maroc, Hamid Addou, et le DG de l’ONMT, Adel El Fakir, ont tous mis un peu d’eau dans leur… jus. Entre confinements à répétition, autorisations de déplacements, fermetures des frontières de pays émetteurs, et de nouveaux variants du virus, nos responsables ont enfin compris que la reprise n’est pas pour demain, et qu’elle sera conditionnée par de nouvelles externalités. In fine, le secteur n’a pas besoin d’une énième stratégie marketing, mais d’une transformation de fond en comble de l’industrie touristique, d’un retour d’expérience sur les visions touristiques et surtout, une remise en cause des certitudes qui ont rigidifié l’offre Maroc. C’est donc un chantier colossal qui attend le secteur, identique à celui des années 1990 et 2000 ayant accouché de la vision 2010 puis 2020. Sauf que cette fois-ci, gouvernement et professionnels ne doivent plus attendre le balisage royal pour revoir, seuls, la réingénierie totale de l’offre Maroc, à même de répondre au nouveau profil de touristes. Le chemin est rude et long, mais la balade en vaut la peine!