fbpx

Un chantier à bout de souffle

Economie février 2021

Un chantier à bout de souffle

Les appels se succèdent pour accélérer le processus de melkisation qui ne cesse d’être relancé depuis les années 60. Un chantier pourtant déterminant pour le développement.

C’est un grand chantier qui dure depuis les années 60-70, et que tente de relancer le Maroc. Il s’agit de la melkisation des terres collectives, et plus généralement de la réforme du statut du foncier agricole au Maroc rappelée par le discours du Roi devant les parlementaires, en octobre dernier. Figé par le dahir de 1919, qui organise la tutelle administrative des collectivités «indigènes» et réglemente la gestion et l’aliénation des biens collectifs, les différents textes et pratiques qui se sont succédé depuis n’ont toujours pas permis de dépasser les écueils créés par ce texte colonial. ...Retrouvez l'intégralité de l'article dans le Numéro #En_kiosque