fbpx

Relance économique La Banque mondiale juge la situation fragile au Maroc

Actualité #212 janvier 2021

Relance économique La Banque mondiale juge la situation fragile au Maroc

La crise sanitaire a eu un véritable impact sur l’économie marocaine en 2020. En témoignent les derniers chiffres du HCP sur la croissance. Le PIB a en effet reculé de 7% l’année dernière, selon les estimations du HCP contre 6,3%, d’après les données de la Banque mondiale (BM). Selon l’institution de Bretton Woods, la reprise ne se fera qu’à partir de 2022. «Bien que l’économie marocaine montre quelques signes de reprise, la situation reste fragile étant donné la dégradation récente de la situation épidémiologique», souligne la Banque mondiale dans son rapport de suivi de la situation économique au Maroc, estimant qu’un retour au niveau préalable à la pandémie ne devrait pas intervenir avant 2022. «Comme dans d’autres pays à travers le monde, la crise actuelle entraînera une augmentation considérable du déficit budgétaire jusqu´à 7,8% du PIB en 2020, et la dette publique devrait dépasser 76% du PIB. Le déficit du compte courant devrait également augmenter pour atteindre 6% du PIB cette année ». Ces données négatives ne devraient toutefois pas anéantir les efforts de l’Etat pour faire face à la crise. A ce sujet, la BM indique également que le Maroc est mieux placé que d’autres économies émergentes face à la crise sanitaire. Pour ce faire, le Royaume peut notamment miser sur la «crédibilité» de son cadre macro-budgétaire, sur ses tampons extérieurs «relativement importants» et à son «accès aisé» aux marchés financiers internationaux, relève la BM.