fbpx

SANLAM dénonce

Décryptage novembre 2020

SANLAM dénonce

Le géant sud-africain Sanlam a du mal à digérer son acquisition de Saham Finances, cédée par Moulay Hafid Elalamy. Acheté il y a 2 ans pour
1,1 milliard de dollars, l’expérimètre de Saham Finances fait l’objet de préoccupations au sein du management de Sanlam. Ce dernier a dû provisionner un peu plus de 453 millions de dollars au 1er semestre en charge de dépréciations liées en gros à l’achat de l’assureur marocain, selon S&P Global Market Intelligence qui relaye une information de Reuters. Le nouveau PDG de Sanlam, Paul Hanratty, a annoncé son intention de se «recentrer sur le marché sud-africain et combler les trous
de sa plus grande acquisition jamais réalisée», ajoutant que Saham «avait des pratiques de souscription qui ne répondaient pas aux critères de Sanlam, et une dépendance excessive aux rendements financiers ont fait que l’achat n’a pas répondu aux attentes des investisseurs», déclare-t-il lors d’une webconférence. Et d’ajouter que Saham «n’a pas eu les contrôles financiers et les disciplines typiques autour des processus que Sanlam aurait généralement».