fbpx

Une solidarité interentreprises impérative

Entreprises novembre 2020

Une solidarité interentreprises impérative

Les délais de paiement dans le secteur privé repartent à la hausse. Crise oblige, les entreprises tardent à régler ce qu’elles se doivent entre elles, mettant les plus petites en risque de faillite. Afin de limiter la casse et éviter l’effet domino, des professionnels envisagent des pistes…

Avec le choc du coronavirus, le monde vit sa toute première crise économique volontaire de l’histoire. Pour casser sa chaîne de transmission, il fallait arrêter la machine économique mondiale. Cette décision de rupture a mis en détresse l’activité des entreprises avec des millions d’emplois perdus. Le constat est le même pour le Maroc. Quand il s’agit de se payer entre elles, les entreprises procrastinent de plus en plus. «Cette crise liée à la Covid-19 a inexorablement un impact réel sur la santé de nos PME et par ricochet sur les délais de règlement. Nous avions déjà atteint des scores avant le corona en matière de défaillances. Maintenant le contexte actuel est venu dégrader la situation et généraliser l’incertitude…», concède Khalid Ayouch, PDG de Inforisk D&B. «Les sociétés interrogées subissent une augmentation moyenne des délais de paiement de plus de 60 jours depuis le début de la crise», c’est ce que vient, en effet, de dévoiler le cabinet. Présentant sa dernière étude «Impact Covid-19 sur les entreprises: analyse et perspectives», ... Retrouve l'intégralité de l'article dans le Numéro #En_kiosque