fbpx

L’agro-industrie en trompe-l’œil

Economie novembre 2020

L’agro-industrie en trompe-l’œil

L’agro-industrie connaît depuis le début de la crise sanitaire des hauts et des bas. Que ceux qui croient que le secteur a tiré son épingle du jeu en voyant les gens se ruer vers les grandes et moyennes surfaces (GMS) lors du confinement se détrompent.

«Contrairement aux prévisions des analystes au début de la pandémie, le secteur agroalimentaire ne se montre pas des plus résilients. Hormis une hausse de 28% sur le chiffre d’affaires des deux premiers mois de la crise sanitaire (mars et avril) pendant lesquels nos clients grossistes ont stocké de la farine, notre CA a chuté de 30% par rapport à nos ventes en 2019», déplore un minotier de la place qui subit les affres de la Covid-19. Et même si ce virus, à l’origine des conditions dramatiques dans lesquelles vivent moult industriels opérant dans l’agroalimentaire, est minuscule et invisible, il n’en demeure pas moins que ses conséquences sont gigantesques. En effet, cet industriel du secteur meunier relate principalement les raisons de la chute vertigineuse de ses ventes qui ont commencé par les frontières fermées, suivie par la crise du secteur touristique avec le rétablissement du couvre-feu pour les restaurants et cafés.... Retrouve l'intégralité de l'article dans le Numéro #En_kiosque