fbpx

Inventaire à la Prévert

Décryptage septembre 2020

Inventaire à la Prévert

Tabacs, médicaments, robinetteries, câbles, peintures, réfrigérateurs, chaussures, jus de fruits… La liste de 125 produits concernés par la hausse des droits d’importation de 30 à 40% montre davantage une préoccupation budgétaire qu’un souci de soutenir l’industrie locale ou le «Made in Maroc». Et pour cause, taxer le cacao ne protège personne mais donne l’avantage aux importateurs de chocolat, au détriment de l’industrie locale. De même, taxer à 40% les articles en caoutchouc, les graisses, les moteurs à piston… c’est au mieux protéger l’amont industriel et taxer l’industrie en aval. Aussi, imposer les appareils de production de froid, c’est pénaliser les industries consommatrices de froid. Par contre, cette liste devrait inclure les produits finis transformés au Maroc pour protéger l’industrie agroalimentaire. Cet inventaire à la Prévert justifie un objectif sans ambiguïté, celui de remplir les caisses de l’Etat pour compenser la moins-value fiscale due à la baisse drastique des impôts directs.