fbpx

Think local, act local

Décryptage septembre 2020

Think local, act local

La nouvelle CNIE ne comportera pas de caractères en Tifinagh. Le ministre de l’Intérieur a tranché, précisant qu’il s’agit d’un problème technique et que personne n’est contre l’usage de l’Amazigh. Voilà qui est dit, en réponse aux critiques des ONG sur «l’exclusion de la langue amazighe de la loi 20-04 relative à la nouvelle carte d’identité électronique». Il semble que le caractère identitaire restreint du Tifinagh, tombé en désuétude depuis l’Antiquité, ne fait que creuser le fossé pour la généralisation de l’usage de l’Amazigh, pourtant langue officielle du pays consacrée par la Constitution de 2011. Le Tifinagh serait-il incompatible avec les TIC? Rien n’est moins sûr.