fbpx

Rituel religieux et mœurs monétaires

Décryptage juillet 2020

Rituel religieux et mœurs monétaires

Alors que le Hajj est annulé cette année, l’abattage rituel du mouton est maintenu. Socialement parlant, c’est plutôt une bonne nouvelle. Véritable courroie de transmission de fonds entre la ville et la campagne, les 7,2 millions de têtes de bétail, consommés cette année autour de l’événement, généreront un chiffre d’affaires dépassant les 12 milliards de dirhams. La plupart de ces fonds, transférés au niveau des zones rurales, permettent aux agriculteurs de couvrir les dépenses des autres activités agricoles. Une manne providentielle de la main à la main qui passe sous le nez des banques. Ces ressources financières contribuent à stimuler les activités économiques dans le monde rural, déjà mis à mal par la sécheresse. Vivement l’inclusion financière !