fbpx

Rapatriement sélectif

Décryptage mai 2020

Rapatriement sélectif

Après une longue absence remarquée, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Nasser Bourita, vient enfin de sortir de son mutisme concernant la question des 22.000 Marocains bloqués à l’étranger. Un plan de rapatriement a bien été décidé suite à une réunion de la Commission des affaires étrangères, de la Défense nationale, des Affaires islamiques et des MRE sauf qu’il ne pourra pas concerner tout le monde, faute de moyens. L’État ne peut en effet pas organiser les mesures de quarantaine pour tous les concernés sans oublier le suivi individuel après leur sortie. Le ministre évoque ainsi 5.000 cas identifiés comme prioritaires qui seront rapatriés dans 50 à 60 vols spéciaux. A raison de deux vols quotidiens, l’opération devrait s’étaler sur un mois au minimum.