fbpx

Coronavirus : Les opérateurs du tourisme perdent leur sang-froid

Actualité #212 mars 2020

Coronavirus : Les opérateurs du tourisme perdent leur sang-froid

 

Le ton est monté entre le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, et les professionnels du tourisme, l’un des secteurs les plus touchés par la pandémie Covid-19. Subissant de plein fouet les conséquences de cette crise, les professionnels en réunion avec le Comité de veille économique sont rapidement montés au créneau, allant même jusqu’à apostropher le ministre sur les « mesurettes » prises qui n’aideront en rien un secteur connu pour faire travailler bon nombre de personnes non déclarées. Une situation qui serait entièrement de la responsabilité des opérateurs rétorque un Benchaâboun, visiblement irrité par le ton de ses interlocuteurs. Ces derniers ne se sont pas laissés démonter et ont insisté sur le fait que l’État était parfaitement au courant. « Pourquoi ne pas avoir engagé les mesures légales face aux acteurs qui opéraient dans l’informel? […] Il faut maintenant un abandon définitif de l’IR et de la CNSS pendant toute la durée de cette crise sanitaire », s’est emporté un des acteurs touristiques présents. A noter que le Maroc va se retrouver avec zéro touriste dès le mois d’avril ce qui risque de mettre sur la paille 500.000 emplois et 8.500 entreprises dont 3.500 dans le seul secteur de l’hôtellerie. Ce dernier accusera une perte sèche de 15 milliards de dirhams d’ici la fin de l’année (34 milliards pour tout le secteur).