fbpx

Uber dans le flou

Décryptage mars 2020

Uber dans le flou

Suite au rachat de Careem, le géant Uber avait soumis en 2019 au Conseil de la Concurrence une demande d’approbation de cette opération sur le territoire marocain. Ce qui devrait permettre le retour de Uber au royaume après un retrait en catastrophe en 2018. Une requête qui aurait reçu un avis favorable de la part du Conseil. Pourtant, et même si Uber compte opérer au Maroc sous la marque Careem, il se murmure ici et là que le Ministère de l’Intérieur ne voit pas d’un bon œil l’arrivée de ce géant mondial qui a fortement perturbé l’écosystème des taxis dans plusieurs capitales mondiales. Rappelons que Careem n’a jamais réussi à obtenir une licence d’exploitation VTC. Ses chauffeurs sont donc dans l’illégalité, mais Careem opère à travers une société technologique. Le géant mondial Uber acceptera-t-il alors de continuer à opérer dans ce flou ?