fbpx

Le dialogue compétitif s’impose

Dossier février 2020

Le dialogue compétitif s’impose

La réussite d’un contrat PPP dans le secteur de la santé reste tributaire d’une expertise de qualité. Le dialogue compétitif pour une première définition des besoins s’avère crucial.

Disposer d’une expertise technique de qualité pour élaborer l’offre PPP est de mise. Une déduction qui fait l’unanimité auprès des spécialistes du secteur privé, qui révèlent que la moindre petite faille dans le programme risque d’entraver le bon déroulement du projet et surtout coûter cher aux parties prenantes. Il incombe donc au département de la santé, en tant qu’adjudicataire, de définir la nature du besoin, l’évaluation préalable du projet, la mise en place de mécanisme de suivi et de contrôle de l’exécution à travers une équipe dédiée disposant des ressources et des compétentes adéquates. Veiller au respect des normes sanitaires et des standards internationaux fait également partie de ses prérogatives. Or, selon nos sources, le ministère ne dispose même pas d’une comptabilité analytique qui devrait lui permettre de quantifier les coûts des soins prodigués. Une question se pose d’elle-même. Dans l’état actuel, le département est-il en mesure de lancer des PPP sans pour autant avoir l’expertise requise?
... Retrouve l'intégralité de l'article dans le Numéro #En_kiosque