fbpx

Maghreb steel : Un cauchemar qui s’éternise

Actualité #212 janvier 2020

Maghreb steel : Un cauchemar qui s’éternise

Dans un marché très concurrentiel, le groupe Maghreb steel enchaîne les mesures de sauvegardes.  Après la fin en septembre dernier des mesures antidumping, qui ont duré 5 années, l’aciériste entame une nouvelle vague de mesures de sauvegarde provisoires de 25% sur les importations de tôles laminées ainsi que des tubes et tuyaux en acier.  Cette décision ne fait pas cependant l’unanimité au sein de la sphère sidérurgiste puisque du côté de la FIMME (Fédération des industries métallurgiques, mécaniques et électromécaniques) la question du protectionnisme est perçue comme une action qui pourrait fragiliser davantage le secteur. D’autre part, la situation financière du groupe ne s’améliore toujours pas. Le métallurgiste national a vu son chiffre d’affaire en 2018 fondre de 18,2%. Le résultat net quant à lui demeure toujours dans le rouge, à hauteur de 313 millions de dirhams. Rappelons que le groupe existe depuis 1975 et emploie près de 1300 personnes. Au sein du classement 2019-2020 des 500 plus grandes entreprises marocaines, Maghreb steel occupe le 41rang national. Retrouver l’intégralité du classement des 500 et ses analyses chez votre marchand de journaux.