Une baisse en cache une autre

Economie juin 2019

Une baisse en cache une autre

La baisse du déficit commercial du premier trimestre 2019 peut-elle être considérée comme un signe de bonne santé économique ? A priori oui, mais quand on regarde de plus près, cette affirmation tombe rapidement à l’eau.

En ce début d’année 2019, les statistiques de l’Office des changes montrent une petite amélioration du déficit de la balance commerciale contrairement à la tendance de l’année dernière. En effet, en 2018 le déficit de la balance commerciale a affiché un net regain à hauteur de 8%, soit une hausse de 15,2 milliards de dirhams culminant à 204,4 milliards. Cette hausse est due à une augmentation des importations plus soutenue que celle des exportations bien que ces dernières se sont très bien tenues avec une hausse de 5,6%. Cette embellie était due à l’augmentation des ventes de phosphates et dérivés de 7,5 milliards de dirhams, d’automobile de 6,3 milliards et des produits de l’agriculture et agroalimentaire de 3,7 milliards. Cette tendance s’est poursuivie au premier trimestre 2019. Les exportations ont maintenu leur augmentation avec une performance de 4,1%. Ainsi les phosphates et dérivés ont cru de 20% en glissement annuel, l’agro à progressé de 3% et l’automobile de seulement 1%. C’est donc du côté de la baisse des importations qu’il faudra aller chercher l’amélioration du taux de couverture. Celui-ci s’est établi à 59,7% contre 61,3% pour la même période en 2018. 
... Retrouve l'intégralité de l'article dans le Numéro #En_kiosque