L’occasion en Panne de structuration

Economie juin 2019

L’occasion en Panne de structuration

Le marché des voitures d’occasion pèse 3,5 fois celui des voitures du neuf. Un gisement énorme qui attire de plus en plus les concessionnaires.

Le marché de l’occasion est de plus en plus attractif. Peu structuré, et portant les concessionnaires s’y positionnent de plus en plus. Dernier en date, Global Occaz, filiale de Bugshan qui détient la carte Hyundai au Maroc, qui a ouvert courant avril dernier, emboîtant ainsi le pas à Renault qui a ouvert une filiale dédiée en juillet 2018. Il faut dire aussi que c’est un business juteux. Les statistiques du ministère du transport révèlent que l’année 2018 a enregistré 590.310 mutations contre seulement 177.359 de véhicules neufs. Autrement dit, le marché de l’occasion représente 3,5 fois le marché du neuf ! Ces volumes de transactions sont par ailleurs amenés à évoluer davantage dans les années à venir compte tenu du faible niveau d’équipement des Marocains. D’après Nizar Abdellaoui, fondateur de Kifal Auto, marketplace dédiée à la voiture d’occasion, «le taux d’équipement automobile au Maroc est estimé à moins de 100 voitures pour 1.000 ménages, ce qui est très faible même par rapport à l’Algérie ou la Tunisie qui sont autour de 150 et 200 voitures pour 1.000 ménages respectivement. Autrement dit si on veut atteindre le taux de nos voisins on doit augmenter de 50% à 100% la taille du parc, ce qui est énorme». Et justement, le parc à la route à fin 2018 était de 4.311.844 véhicules. Avec les 590.310 mutations, c’est pratiquement 14% du parc total qui change de propriétaire chaque année. 
... Retrouve l'intégralité de l'article dans le Numéro #En_kiosque