Le dernier acte !

Enquête juin 2019

Le dernier acte !

Alors que la population juive tend à disparaître, la restructuration de ses instances représentatives pose plus de questions qu’elle n’en résout.

«Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, a donné Ses Très Hautes Instructions au ministre de l’Intérieur pour l’organisation des élections des Instances représentatives des communautés israélites marocaines, non tenues depuis 1969». C’est sur ce ton lapidaire que le communiqué du ministère de l’intérieur est venu suite à la nomination du nouveau «Av Beth Din», ou «dirigeant du Tribunal religieux», Yoshiahu Yosef Pinto, à Casablanca. Le communiqué, daté du 19 avril, va encore plus loin: «Sa Majesté le Roi, que Dieu L’assiste, a demandé également au ministre de l’Intérieur de veiller dorénavant au respect de la périodicité du renouvellement de ces instances conformément aux dispositions du Dahir du 7 mai 1945 relatif à la réorganisation des comités de communautés israélites». Une remise en cause à peine voilée de la légitimité de la nomination de Yoshiahu Yosef Pinto faite en présence du Wali de la région Casablanca-Settat le 13 avril à la synagogue Beth El dans la capitale économique du royaume, soit une semaine plus tôt.
... Retrouve l'intégralité de l'article dans le Numéro #En_kiosque