De nouveaux modèles économiques

Dossier juin 2019

De nouveaux modèles économiques

Morosité oblige, les opérateurs sont amenés à se renouveler et à développer de nouvelles approches pour s’assurer une rentabilité pérenne. Florilège des nouveaux modèles qui émergent.

La situation d’immobilisme qui règne pousse les opérateurs à adopter une nouvelle approche économique, partant de l’opérationnel à la financiarisation. D’après Anass Berady, directeur associé d’Aby Finance, «le modèle économique qui était prédominant est celui du promoteur immobilier classique qui a une vision sur un projet de 2 ou 3 ans. Il développe, vend et empoche une marge qui était très importante. C’était l’euphorie et ce, depuis le début des années 2000». Un constat que soulève aussi Omar Berrada, DGA de Yasmine Immobilier, qui précise que «dans l’immobilier résidentiel, le modèle classique de financement par fonds propres, crédit bancaire et avances acquéreurs reste dominant. D’autres modèles de partenariat entre propriétaire foncier et développeur existent aussi». 
... Retrouve l'intégralité de l'article dans le Numéro #En_kiosque