Al Barid Bank encore plus proche

Entreprises juin 2019

Al Barid Bank encore plus proche

La banque postale dont l’application mobile cartonne, cherche à l’enrichir davantage et prépare le lancement d’un service M-wallet. Une offre permise par l’évolution réglementaire.

Lancée en 2010, Al Barid Bank ne cesse de multiplier les actions pour élargir le spectre de sa clientèle. Cheville ouvrière de l’inclusion financière, elle est au service d’une clientèle à revenus modestes. Soucieuse de leur garantir des services qui rivalisent avec ses consœurs, le management de la banque postale avait révélé fin mai, qu’ils préparent le lancement imminent d’un nouveau service de paiement «M-wallet», qui sera la nouveauté de l’application Barid Bank Mobile (BBM) et combiné au produit Barid Pay de Barid Cash. «Ce service s’inscrit dans le cadre du lancement par Bank Al-Maghrib (BAM) de l’écosystème du mobile  paiement, avec le principe d’interopérabilité entre les différents établissements homologués», explique le management. Dans le détail, le M-wallet est un moyen de paiement via téléphone mobile accessible via Barid Bank Mobile, interopérable, émis sur un compte bancaire, et identifié par le numéro de téléphone mobile du client. Il permet au client d’émettre ou de recevoir des transferts d’argent et d’effectuer des paiements chez les commerçants, quels que soient la banque ou l’établissement de paiement de l’émetteur ou du bénéficiaire. Très prisée par ses clients, l’application BBM est utilisée par 1 million de ses clients (elle en compte 6 millions au total, ndlr) générant au passage plus de 2 millions d’opérations effectuées à fin février de l’année en cours, contre 1 million d’opérations en 2018, grâce principalement au service des recharges téléphoniques. Selon Youssef Belhadj, membre du directoire en charge du capital humain, «le canal mobile représente plus de 16% du nombre d’opérations réalisées avec plus de 700.000 clients porteurs de contrats actifs de paiements mobile. C’est un produit qui se développe très bien». En janvier 2019, ce sont 300.000 virements qui ont été effectués via l’application contre 40.000 sur les autres canaux. En 2018, le nombre total des transactions de paiement via le canal M-Banking s’est élevé à 7,7 millions d’opérations, permettant à Al Barid Bank de s’accaparer la part du lion en termes de parts de marché en nombre de transactions, grâce à une part de 77,4%. Loin derrière, CIH occupe la deuxième place avec une part de son application CIH Mobile de 10,8%. Le renforcement de l’application Barid Bank Mobile par le service M-wallet, «vise à développer l’inclusion financière en augmentant le taux de bancarisation et le recours aux services financiers, à réduire les coûts et risques inhérents à la gestion du cash et à maîtriser l’économie informelle», affirme le management d’Al Barid Bank. Il va sans dire qu’elle vient compléter un réseau dense de 1.800 agences répartis sur tout le territoire et d’une flotte d’agences mobiles qui sillonne les souks et villages.