Amina Figuigui, DG de l’Office national des pêches (ONP)

Interview mai 2019

Amina Figuigui, DG de l’Office national des pêches (ONP)

À une année de son échéance, le Plan Halieutis cumule les réalisations. Mais si les indicateurs chiffrés sont au rendez-vous, beaucoup de choses restent encore à faire. La Directrice générale de l’ONP a accepté de nous recevoir pour faire le bilan du secteur.

Nous avons essayé de vous joindre à plusieurs reprises avant d’obtenir ce rendez-vous. La Directrice Générale de l’ONP est-elle très occupée ces derniers temps ?
Effectivement, comme tous les responsables, j’ai un agenda chargé. De plus, après la grande mobilisation pour l’organisation du Salon Halieutis, il fallait reprendre dans les 48 heures le monitoring des projets de l’Office et se consacrer à la poursuite de la mise en œuvre du plan d’action 2019.

Il faut dire que vous n’avez pas le profil type: expertise comptable, CDG, CDVM… vous cumulez une belle carrière dans la finance. Comment vous êtes-vous retrouvée dans le monde de la pêche ?
L’expertise comptable m’a appris à être rigoureuse et consciencieuse et m’a donné l’opportunité d’appréhender différentes problématiques inhérentes à plusieurs secteurs. Mon expérience au sein du Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières (actuellement AMMC), m’a par ailleurs permis d’élargir mon spectre et de développer ma capacité d’adaptation, qualité qui m’a beaucoup aidée dans le monde la pêche. En définitive, savoir écouter, s’adapter, se remettre en question sont autant de qualités nécessaires pour tout dirigeant.


... Retrouve l'intégralité de l'article dans le Numéro #En_kiosque