Un Fonds souverain prospecte au Maroc

Entreprises avril 2019

Un Fonds souverain prospecte au Maroc

En marge du Forum Afrique Développement, EE a rencontré Serge Mickoto, directeur général du FGIS, pour discuter des intérêts gabonais et de sa stratégie d’investissement.

Quelle était l’idée derrière la création du FGIS ?

Le FGIS a été créé en 1998 suite à la décision du Chef d’État Omar Bongo de mettre en place un fonds pour les générations futures. L’objectif était de mettre de côté une partie des revenus pétroliers pour les Gabonais. Un plan d’épargne pur et dur puisque le compte était ouvert à la Banque centrale et ne produisait que peu d’intérêts. Ce n’est qu’en 2009 que le Chef d’État a souhaité que ce fonds soit géré de façon dynamique afin qu’il ne se contente pas de recevoir les montants des revenus pétroliers, mais qu’il puisse les utiliser de façon efficiente. Cette vision a été concrétisée avec un mandat de gestion avec un objectif clair en termes de rentabilité.

A combien sont estimés les fonds gérés aujourd’hui par le FGIS ?
Au 31 décembre 2018, nous avions 1,8 milliard de dollars de fonds sous gestion. C’est un montant global qui comprend la valeur des participations que nous détenons, la valeur des actifs financiers dans lesquels nous sommes ainsi que le cash que nous avons encore en disponible. Aujourd’hui, le FGIS a investi dans 82 sociétés au Gabon comme en dehors du Gabon dans 12 secteurs d’activité.

... Retrouve l'intégralité de l'article dans le Numéro #En_kiosque