la grande braderie

Entreprises mars 2019

la grande braderie

La volonté de céder les leaders nationaux de consulting en organisation à des opérateurs internationaux pointe les limites du développement du secteur au Maroc après plus de 20 ans d’expertises et dévoile les risques institutionnels d’une telle démarche.

Valyans et Capital Consulting Group seraient toutes les deux prêtes à passer sous le giron d’entreprises étrangères. Les porte-étendards du consulting made in Morocco changeraient ainsi de main, le plus probablement en faveur d’entreprises technologiques internationales. Il s’agirait, selon une indiscrétion publiée le mois dernier par Economie Entreprises, de GFI informatique spécialisée dans le conseil en technologies de l’information pour le cas de Capital Consulting et de Capgemini qui se positionne déjà en pole position pour reprendre Valyans Consulting, selon une information publiée dans la semaine du 07 février sur le site spécialisé dans l’intelligence économique, Maghreb Confidentiel. Un mouvement dans le capital qui fait jaser dans les milieux d’affaires casablancais lesquels évoquent une internationalisation en douce d’entreprises boostées pour rester marocaines.

Similitude de parcours

Une supputation qui vient du fait que les deux leaders marocains du conseil en stratégie et en organisation, créés entre la fin des années 90 et le début des années 2000, ont un parcours étrangement similaire. Leurs fondateurs, Mohcine Jazouli (Valyans) et Hicham Chebihi (Capital Consulting), ont tous deux fait leurs armes dans le conseil à l’international avant de s’installer au Maroc. Jazouli est ainsi un pur produit d’Ernst & Young, Conseil où il gagnera ses galons au bureau parisien après un passage par l’université Paris IX Dauphine. Il rejoindra le bercail en 1995 pour développer les activités, toujours au sein du bureau d’E&Y, Audit et Conseil. 5 ans plus tard, Jazouli se lance à son propre compte et crée New.e.com E&Y, spécialisée dans le Conseil en organisation, ainsi que la filiale Business Consulting d’Arthur Andersen, acquise avec son associée Saadia Slaoui Bennani (actuelle DG du groupe) avant de consolider les deux en 2005 dans Valyans Consulting, elle aussi née en 2000 et qui deviendra d’emblée le numéro un des cabinets 100% marocains.

Retrouve l’intégralité de l’article dans le N°223 En kiosque