Vers la dissolution de CDG K

Décryptage mars 2019

Vers la dissolution de CDG K

La création de la branche investissement au sein de la CDG marque-t-elle le début de la fin de la CDG Capital? En regroupant les quatre filiales spécialisées dans l’investissement des actifs non cotés, Abdellatif Zaghnoun est doucement en train de couper l’herbe sous le pied de la banque privée du groupe tentaculaire. Si les filiales concernées ne disposent pas d’un patrimoine aussi grand que celui des fonds sous dépôts, notamment des retraites, il n’en demeure pas moins que la vieille dame de Rabat doit apprendre à externaliser la gestion de ses fonds, ne serait-ce que pour se conformer aux recommandations de l’AMMC et de la Cour des comptes. Les magistrats de Driss Jettou avaient d’ailleurs relevé que « globalement, CDG K est une filiale en croissance mais qui reste encore dépendante des affaires intra-groupe et de l’activité des clients propres de CDG». En gros, pour que  CDG Capital gestion garde sa manne des 45 milliards de dirhams en fonds sous gestion elle devra se mettre en concurrence avec les rendements du marché. Tout un programme.