Daoudi tenace

Décryptage mars 2019

Daoudi tenace

Le ministre chargé des affaires générales et de la gouvernance, Lahcen Daoudi, ne semble pas du tout vouloir lâcher l’affaire. Après le camouflet du Conseil de la concurrence qui a émis un avis défavorable au plafonnement des prix des hydrocarbures, Daoudi persiste et rencontre les pétroliers et les gérants de stations-services afin de convenir d’un plafonnement «concerté». Plus question donc de passer par la loi pour fixer les marges des distributeurs. A la place, le ministre négocie avec chaque opérateur un seuil théorique à ne pas dépasser dans le but de protéger les consommateurs des excès. Selon les informations recueillies, la première rencontre avec le Groupement des pétroliers du Maroc (GPM) a été plutôt satisfaisante pour ces derniers qui évitent ainsi un retour vers la situation d’avant libéralisation des prix. Après cet accord de principe, le tout est de savoir quel sera le montant de cette marge.