Quel monde en 2030 ?

Point de vue novembre 2018

Quel monde en 2030 ?

Le centre de recherche Global Research a publié en Septembre 2018 une étude sur le monde en 2030 proposant un classement de 75 pays à cette date. Rappelons qu’il s’agit du centre de recherche de HSBC, un groupe bancaire international britannique présent dans 84 pays avec 60 millions de clients.
Sur le plan global, l’étude indique que le PIB mondial va croître de 40% d’ici 2030, mais la croissance mondiale va légèrement diminuer. En effet, les pays émergents – qui ont connu une croissance de 4,7% durant la dernière décennie – ne vont croître que de 4,4% d’ici 2030. De même, les pays développés vont voir leur croissance diminuer de 1,7% à 1,5%. En 2030, les pays émergents vont représenter 50% du PIB mondial, mais ils vont contribuer à 75% de la croissance mondiale. Le PIB par habitant pour les pays émergents va doubler entre 2007 et 2030, mais il restera 15% inférieur à celui des pays développés. La population en âge de travailler en Afrique croîtra de 2,5% par an pendant la prochaine décennie, alors que celle des pays développés diminuera de 0,5% par an. Les pays qui gagneront le plus de places dans le classement mondial seront le Bangladesh, les Philippines, le Pakistan et le Vietnam. Ceux qui perdront le plus de places sont l’Autriche, la Norvège, le Danemark et la Finlande. L’Inde et la Chine, représenteront 35% de la population mondiale en 2030, mais c’est l’Afrique qui disposera de la population la plus jeune dans le monde.
En prenant comme critère l’aptitude à acquérir des capacités, la population, le capital humain, le système politique, l’ouverture et la technologie, le classement mondial (PIB en 1.000 milliards de USD et population en millions d’habitants) en 2030 tel que prévu par HSBC concerne notamment les 16 pays les pays riches.
Pour ce qui est de notre pays le Maroc, l’étude HSBC indique un classement de 56, une population de 36,2 millions et un PIB de 100 milliards de dollars en 2018. En 2030, elle prévoit un classement de 55, une population de 41 millions, et un PIB de 200 milliards de dollars.
Selon cette étude, les faits marquants sont la montée en 2030 des pays émergents tant au niveau du PIB que de la croissance mondiale, mais le PIB par habitant restera inférieur à celui des pays développés. Parmi les 16 pays les plus riches de la planète en 2030, l’Asie représentera 44,2%, l’Amérique 34,4%, l’Europe y compris la Russie 19,1%, et l’Australie 2,02%. C’est-à-dire que sur le plan géopolitique, l’Asie pèsera de tout son poids, avec la Chine en première position et l’Inde en troisième. Le Maroc doit se préparer à cette évolution en orientant davantage son économie vers l’Afrique, l’Asie et l’Amérique.